Le Québec regroupe ses forces dans le calcul scientifique

Dans la dernière décennie, le calcul numérique est devenu une part importante d’une majorité de domaines de recherche. Longtemps confinée à des domaines tels que la chimie, le génie, l’étude de nouveaux matériaux, les télécommunications, l’aérodynamique, la combustion, l’environnement, les sciences de l’atmosphère et l’astrophysique, l’utilisation des superordinateurs déborde de plus en plus des cadres traditionnels vers de nouveaux domaines. Le calcul de haute performance (CHP) joue aujourd’hui un rôle croissant dans les secteurs industriel, pharmaceutique, médical, financier, du transport, du divertissement et de la haute technologie.

En 10 ans, la taille des superordinateurs est passée de quelques centaines de cœurs à plusieurs dizaines de milliers! Cette orientation multicoeur met l’accent sur la parallélisation des ordinateurs réunis en grappes pour améliorer les capacités de calcul. Ces grappes sont mises en commun pour des raisons logistiques, techniques et économiques. « La plateforme de calcul du Québec se place dans les meilleures infrastructures universitaires de la planète. Calcul Québec possède des serveurs d’architectures variées avec près de 80 000 cœurs de calcul et compte sur une équipe technique de haut niveau pour répondre aux besoins des utilisateurs » nous dit Normand Mousseau, directeur scientifique de Calcul Québec.

Calcul Québec intègre le réseau québécois de calcul de haute performance (RQCHP) et le Consortium Laval UQAM McGill et Est-du-Québec (CLUMEQ) dans une structure unique ayant pour mission d’offrir des ressources de calcul à l’ensemble des chercheurs du Québec. Fondé en 1999, le RQCHP regroupait les chercheurs de l’École Polytechnique, l’Université Bishop, et les Universités Concordia, de Montréal et de Sherbrooke alors que le CLUMEQ, fondé en 2000, regroupait les chercheurs des Universités Laval et McGill et du réseau des Universités du Québec. La nouvelle entente permettra d’assurer une utilisation optimale des ressources disponibles, de faciliter l’accès aux infrastructures et de soutenir l’ensemble des utilisateurs en misant sur les forces des équipes techniques en place. Calcul Québec agit également à titre de division régionale de Calcul Canada, qui chapeaute le CHP au niveau national.

Calcul Québec a pour mission de rendre ses superordinateurs accessibles à l’ensemble des chercheurs du Québec et du Canada, quel que soit le lieu où ils se trouvent ou celui où les ressources sont situées. « De bonnes infrastructures de CHP sont un élément clé pour maintenir et développer la compétitivité des chercheurs du Québec au niveau mondial » nous assure Suzanne Talon, coordonnatrice de Calcul Québec. Le nombre de groupes de recherche utilisant les ressources partagées de CHP au Québec a décuplé en dix ans, passant de 25 à 240 et continue de croître. Calcul Québec a aussi le mandat de favoriser l’utilisation et le développement du calcul scientifique de haute performance dans les secteurs en émergence et est ouvert à des collaborations avec les entreprises québécoises et canadiennes.

Les nouveaux utilisateurs, issus du milieu académique ou industriel, ont besoin d’un soutien très important, les supercalculateurs nécessitant des techniques de programmation sophistiquées qui demandent une formation adéquate. C’est pourquoi le personnel hautement qualifié de Calcul Québec offre un service de soutien aux usagers, d’analyse et de formation en CHP. Les chercheurs universitaires ou en entreprises pourront profiter de l’expertise des équipes techniques pour les épauler dans leurs projets et tirer le meilleur parti possible des équipements.