Métier : Analyste en intelligence artificielle

 

Carl Lemaire fait partie de l’équipe de Calcul Québec, membre de la Fédération Calcul Canada. Il nous partage son parcours académique ainsi que quelques conseils sur son métier méconnu. 

Que fait un analyste en intelligence artificielle ?

Ma responsabilité principale, en tant qu’analyste en IA, est d’aider les scientifiques à aller plus loin dans leurs recherches grâce à l’apprentissage automatique (intelligence artificielle). C’est passionnant comme domaine car je collabore avec des chercheurs et des chercheuses de différents domaine et je découvre des recherches en médecine, biologie, physique, etc…

Ce que je préfère de mon métier :

J’apprécie que mon travail soit très varié.  De plus, comme l’intelligence artificielle est un domaine en plein évolution, j’ai toujours du nouveau à apprendre!

  • Le domaine de l’intelligence artificielle pique ta curiosité ? Voici le conseil de Carl :

Intéresse-toi aux statistiques! L’intelligence du cerveau humain est basé sur les probabilités.


Comment Carl est-il devenu analyste?

Au secondaire, Carl était un élève lunatique qui aimait les mathématiques, les sciences et l’improvisation musicale. « J’ai toujours aimé apprendre et je rêvais de devenir développeur de jeux vidéos. » Il complète donc un baccalauréat en Sciences de l’image et des médias numériques de l’Université de Sherbrooke (qui s’appelle maintenant Baccalauréat en sciences du multimédia et du jeu vidéo).

« Ensuite, j’ai fait une maîtrise en Deep Learning. C’est fascinant, raconte-il. Je souhaitais trouver une carrière où je me sentirai utile et je venais de la trouver.» Le Deep learning, ou l’apprentissage automatique en français, est un champ d’études de l’intelligence artificielle qui consiste à permettre à l’ordinateur d’apprendre.